Nouvel inventaire disponible
Réservez vos fruitiers pour la prochaine distribution au *Printemps 2021*
et profitez d'une sélection abondante et diversifiée !
Bonne planification !

L’aoûtement : Un phénomène essentiel dans la vie de nos végétaux !

Publié le : 04/08/2020 02:05:51
Catégories : Actualités

L’aoûtement : Un phénomène essentiel dans la vie de nos végétaux !

Nombreux sont ceux qui négligent ou ignorent l’importance d’un bon aoûtement pour leurs fruitiers. Sous notre climat, il est nécessaire, voire vital, afin que vos végétaux traversent les périodes très froides que nous réservent les rigueurs de l’hiver. Inversement, un mauvais aoûtement peut leur être très néfaste.

MAIS, QU’EST-CE QUE L’AOÛTEMENT ?

  • C’est un changement physiologique essentiel dans le cycle de vie des végétaux. C’est en quelque sorte le ralentissement de leur « métabolisme ».
  • L’aoûtement permet le durcissement des fibres des nouvelles pousses pour l’hiver. Sans ce durcissement complet, nos arbres souffriraient du froid durant cette saison.
  • Ce changement survient graduellement vers le mois d’août lors des baisses des températures et de la durée d’exposition à la lumière.

 

CE QUI NUIT À UN BON AOÛTEMENT

  • Une fertilisation excessive ou trop tardive peut nuire à l’aoûtement. Par exemple, si l’on donne du compost (fertilisant à dégagement lent) à nos végétaux (vivaces) après la première semaine de juin (variable selon les régions), ils continueront de croître en début août au lieu de préparer leur dormance avant l’hiver.
  • Un terrain humide, mal drainé ou une irrigation excessive ou trop tardive (après le mois d’août) retardera l’aoûtement et risque fort de faire geler les plants durant l’hiver.
  • Désherbage après le 1er août : Comme le désherbage stimule la croissance des plants, on évitera cette pratique à compter du mois d’août, parfois un peu avant pour les régions froides.
  • Un fruitier non rustique dans votre zone (par exemple un pommier zoné 5 alors que vous êtes en zone 4) risquera de ne pas bien compléter son aoûtement.
  • Un mauvais emplacement. Vous plantez un fruitier qui a besoin d’un plein soleil dans une zone à l’ombre ? Celui-ci risque fort de geler en hiver car l’aoûtement ne sera pas maximal. Ceci exclut tous les fruitiers qui tolèrent les endroits peu ensoleillés (cassissier, groseillier, gadellier, kiwi A. kolomikta...).

UN PETIT COUP DE POUCE POUR UN BON AOÛTEMENT

  • On peut aider nos fruitiers (pommiers, poiriers, bleuetiers, etc.) à bien « s’endurcir » et à mieux traverser l’hiver vers la première semaine du mois d’août, en leur fournissant un engrais à base de potassium. À noter que la cendre de poêle à bois est une bonne source de potassium en plus de désacidifier un sol qui serait trop acide. Elle sera cependant contre-indiquée pour les fruitiers acidophiles comme les bleuetiers.

    * * *

Partager ce contenu